Il y a encore quelques jours, l'existence de la Sand Box de Google était pour moi une évidence. Je pensais qu'il s'agissait d'un fait reconnu de tous dans le petit monde du référencement.

D'ailleurs Matt Cutt (Ingénieur chez Google) avait plus ou moins répondu à la question en Décembre 2005. Nous avions d'ailleurs relayé cette information dans ce billet :

Q: Does the sandbox exist?

A: Matt said here comes the audience part? How many feel there is a sandbox? How many feel there is no such thing as a sandbox? SEOs normally split down the line. There are some things in the algorithm that may be perceived as a sandbox that doesn't apply to all industries. He knows it works to keep some spam out.

Une récente discussion sur un forum consacré au référencement m'a rapidement prouvé le contraire puisque certains allaient même jusqu'à dire :

La sandbox c'est le bac à sable des webmasters qui peinent à faire monter leur site. Je crois davantage en une vie extraterrestre qu'en la sandbox c'est dire :D

Le but de ce billet n'est pas d'apporter la preuve de l'existence ou non du bac à sable de Google. J'avais juste envie de coucher sur papier mon avis sur cette question et de vous le faire partager par la même occasion.

Les propos qui suivent sont basés sur des observations et il me serait bien difficile de prouver quoi que se soit.

Qu'est ce que la Sand Box :

Une pénalité.

La Sand Box touche-t-elle systématiquement tous les jeunes sites :

Non.

Quand un site est-t-il placé en Sand Box ?

  • Lorsque Google constate une augmentation anormalement élevée de backlinks, non constante et/ou provenant d'un même "réseau de sites".
  • Lorsqu'un site obtient un "score" très élevé dès sa première indexation, c'est à dire lorsque tous les critères "on page" ont été exploités et que le site est manifestement sur-optimisé.

J'ai lancé il y a maintenant un peu plus d'un an un site très optimisé (mais proprement) accompagné de milliers de backlinks de faible qualité. 6 mois plus tard presque jour pour jour, le site ressortait enfin dans les résultats de Google... A contrario, j'ai référencé de nombreux sites en ayant la main moins lourde et tout était indexé en moins de 2 mois.

Dernièrement, j'ai procédé à un petit Google Bombing avec un ami pour un nouveau nom de domaine. En 1 semaine, nous avons positionné le site sur la requête désirée dans les 5 premières positions et ceci sur les plus grands moteurs (Google, Msn et Yahoo).

Tout est une question de parcimonie.

Il semble que toutes les thématiques ne soient pas touchées par les pénalités de type SandBox. Les thèmes concurrentiels et populaires sont apparemment plus sensibles.

Quelles sont les conséquences de voir un site placé dans la Sand Box ?

Il y a certainement plusieurs types de pénalités. Quelques exemples : l'arrêt de crawlage du site, la relégation du site au fin fond du classement etc.

Pourquoi Google s'attaque-t-il aux jeunes sites ?

La notion de confiance semble très importante dans les algorithmes de Google. Il est ainsi possible de se permettre beaucoup plus de "choses" sur un nom de domaine ancien que sur un nouveau. Un jeune site doit donc d'abord gagner la confiance de Google pour venir bousculer les "vieux" sites positionnés depuis plusieurs années en haut des classements. Il y a donc une prime à l'ancienneté de la même manière qu'il existe une prime (temporaire) de fraîcheur pour les nouvelles pages.

De nombreux noms de domaine sont achetés puis rapidement abandonnés moins d'un an après. C'est d'ailleurs souvent le cas des sites consacrés au spam. Google a donc légitimement quelques réticences envers les nouveaux sites. Faudrait-il donc acheter dès le départ son nom de domaine pour 10 ans ? Google ayant accès au Whois pourrait bien prendre en compte cette information...

Une autre hypothèse est de dire que c'est un choix stratégique de Google. Pour être sur et certain d'être rapidement visible sur Google, la solution est connue et s'appelle Google Adwords.

Comment sortir de la Sand Box ?

Plusieurs techniques ont été proposées même si elles sont relativement complexes et semblent assez aléatoires. Il est préférable de prendre son mal en patience, de continuer à travailler son contenu et la qualité de ses backlinks.

Combien de temps dure un passage en Sand Box ?

Il est difficile de donner un chiffre exact car d’après les témoignages de nombreux webmasters cela est très variable sans toutefois ne jamais dépasser 12 mois (heureusement). Le moyenne semble se située entre 4 et 6 mois.

J'attends impatiemment vos définitions, avis et expériences de la SandBox en commentaires.

Source : Blog Outil Référencement

Rss du blog outil Référencement


Article suivant : Définition : Référencement, search engine marketing et positionn...
Article précédent : Une définition de la Sandbox de Google



Commentaires

27 octobre 2006 par BaN

Salut Aurélien,

Article tres intéressant qui (s'il apporte pas grand chose de neuf) a le merite de bien synthétiser l'histoire de la sandbox (ca évite de se lire 150 threads de 18 pages sur wri et abondance et ou de se farcir les interview de google guy)

Par ton blog manque cruellement d'une fonction "envoyer à un ami" ^^ (fait chier faut faire un copier coller :) )

27 octobre 2006 par Ramenos

J'avais également rédigé un article sur la légende de l'effet Sandbox
blog.ramenos.net/referenc...

01 novembre 2006 par Aurélien Bardon

@Ramenos
Merci pour l'article qui vient très bien compléter ce billet.

@BaN
Je te fais cela avant la fin de l'année avec en prime une newsletter.

10 novembre 2006 par Paria

Je confirme la corrélation entre 1 ere page obtenu rapidement sur Msn et Yahoo et sandbox.
(je le souligne car je n'ai pas encore vu ce rapprochement sur un topic)

24 décembre 2006 par Fred

Je pense que si l'effet Sandbox à du mal a être reconnu comme une réalité c'est parce qu'il évolue constament.
On ne voit que les effets visibles (non-indexation, PR=0...), mais il n'y à aucun indicateur dédié à la détéction des pénalités de Google.
Un site "Sandboxer" est un site qui triche (éxagéramment) selon les yeux de Google.
Donner un indicateur de tricherie aux tricheurs ce serrait leur donner un outil pour tricher à la limite de la tolérence de Google.
En bref Google en cahant ces techniques anti-fraude, joue l'agent secret afin de protéger la fiabilité de son service de recherche!

Ajouter un commentaire :

Les commentaires pour ce billet sont fermés.