Ségolène Royal invente un nouveau mot, la Bravitude, sur la Muraille de Chine !

Ségolène Royal, la candidate socialiste à la présidentielle de 2007, n'en finit pas de faire parler d'elle. Dernière frasque en date, un néologisme sorti par la candidate le 6 janvier dernier sur la Grande Muraille de Chine à l'occasion de son voyage en Asie : "Comme le disent les Chinois, un Chinois qui ne vient pas sur la Grande muraille n’est pas un brave et un Chinois qui vient sur la Grande muraille conquiert la bravitude". Ce proverbe chinois remodelé par la candidate a beaucoup fait parlé de lui, et continue de plus belle sur le Web.



En effet, ce barbarisme, sans doute un mélange de Bravoure et de Attitude, a en effet trouvé écho sur le net. Mis a part la reprise par les opposants au PS, Nicolas Sarkozy en tête, de nombreux bloggeurs ont repris l'information, au point d'en faire un phénomène de société.


La bravitude de Ségolène Royal fait vendre !

Premier constat : la Bravitude fait vendre ! En effet, a l'heure ou j'écrit ces lignes, il suffit de taper "Bravitude" sur Google pour trouver pas moins de 4 liens sponsorisés des plus sérieux, redirigeant vers les site de LCI, Le Monde, Le Figaro et le quotidien gratuit Métro. Rien du côté de Yahoo! et de MSN, dont les règles éditoriales plus strictes interdisent ce genre de liens.



Avec plus de 255 000 résultats sur Google, la Bravitude n'en finit plus de faire parler d'elle... et de son auteur ! En effet, ce terme a même crée la polémique sur le célèbre Wikipedia : un internaute a voulu introduire ce terme dans la célèbre encyclopédie libre, présentant la néologisme ainsi que les réactions des principaux dirigeants politiques. Des internautes se sont alors manifestés pour faire retirer ce terme de l'encyclopédie, jugeant que cela influait dans la campagne présidentielle. Après un vote mené entre les internautes sur la légitimité de l'article, c'est le Non qui l'a largement emporté, et l'article est désormais hors ligne.


Les noms de domaines liés à la bravitude se vendent comme des petits pains !

Enfin, on se rend compte que la Bravitude draine un véritable marché avec elle... Il suffit de vous rendre sur Bravitude.com, nom de domaine acquis seulement quelques heures après les paroles de la candidate socialiste, et redirigeant vers un site prônant le débat politique entre internautes. Bravitude.fr a également été acquis par un anonyme et diffuse une définition ironique du terme... assortis de pop-ups publicitaires ! Enfin, Bravitude.net redirige vers un blog anti-ségolène qui raille sur la faute de français de Ségolène Royal.



Pour sa défense, Ségolène Royal assure que ce n'était pas un lapsus, juste un moment inspiré de poésie et de philosophie. Si la candidate a prononcé ce barbarisme pour faire parler d'elle, c'est réussi ! Si vous avez manqué cet instant, sachez que les sites de vidéo en ligne comme Youtube et Dailymotion regorgent d'extraits de la phrase de Ségolène Royal, grâce à la simple requête Bravitude. Il n'y a plus qu'à espérer que la campagne présidentielle nous réserve de nombreux autres moments croustillants comme celui là :-D



Source : Exclusivité du Blog Outil Referencement

Rss du blog outil Référencement


Article suivant : Mirago France : Interview de Fabrice Mégange
Article précédent : La Bravitude de Ségolène Royal remue le Web !



Commentaires

12 janvier 2007 par RDM

Décidément, la blogosphère s'ennuie à mourir. Déjà un demi-million de résultats de recherche sur Google sur ce mot ! Bien joué quand même.

12 janvier 2007 par capitaine commerce

A se demander si elle ne l'a pas fait exprès. Il faudra surveiller les paroles des candidats de plus près.
Sarkozy devrait bien finir par nous sortir une de ses petites provocs dont il a le secret ("racaille", "Kärcher" qui soit dit en passant n'a pas du tout apprécié la popularité négative de son emploi par notre bien aimé ministre de l'Intérieur.)

17 janvier 2007 par Cussonet

Le français est volontiers frondeur et, si on le fait sortir par la porte, il revient par la fenêtre :) ainsi, en ce qui concerne wikipédia, l'interdiction a vite été contournée et l'on s'aperçoit sur fr.wikipedia.org/wiki/Spe... que l'on peut alors en apprendre dix fois plus sur bravitude que si l'article n'avait pas été censuré par wikipoédia

18 janvier 2007 par Ségodiche

www.dailymotion.com/visit... Vous connaissiez je suppose ? ;o)

18 janvier 2007 par Anonyme

En effet, la bravitude est à l'honneur. Bravitude.com relaiera tous les "bons mots" de la campagne... Après la bravitude fondatrice, un peu de racaillitude ("racaille attitude") cette semaine ?

22 janvier 2007 par Dominique nugues

La bravitude est un néologisme pas si laid que ça. En revanche l'emploi par la même candidate de "spiritualité" dans l'affaire Montebourg est un vrai de vrai contresens. On peut effectivement se demander si l'emploi de termes bizarres ou inappropriés ne fait pas partie d'un marketing politico médiatique somme toute très efficace.
Mais l'image en prend un coup quand même.
Dominique Nugues

07 février 2007 par gli uniti

il n' y aura pas de racaillittude car monsieur sarkosy lui ne fait pas ce genre d' erreure je m' explique il sait parler francais

12 février 2007 par harry

Non, la « bravitude » n'est pas un mot bizarre sortit tout droit d'une imagination perturbé par l'altitude; c'est un néologisme au sens encore vague, certes, mais il ne faut pas douter de l'intention de Ségolène: il s'agit bien de se présenter comme ayant la carrure suffisante pour être présidente.
En effet, il est de tradition Française, tradition récente il est vrai, qu'un homme politique puisse s'affranchir du carcan habituel et conformiste de nos dictionnaires. Ainsi, notre très vénérable et encore président de la République, Chirac, s'est particulièrement fait remarquer dans cette complexe discipline, que seuls des gens dotés d'un fort charisme peuvent se permettre, avec ce mot inusité depuis bien longtemps: « abracadabrantesque », et qui l'année suivante apparaissait dans un dictionnaire – une prouesse donc. Mais le talent de l'homme ne semble pas connaître de frontière, et il surprenait la France entière lorsqu'il déclara: « ça a fait pschiiit » !
Ségolène doit donc encore faire ses preuves pour prétendre rivaliser avec notre encore président Chirac, mais l'ambition semble toute tracée...

Ajouter un commentaire :

Les commentaires pour ce billet sont fermés.