Je suis dans cette réflexion depuis un petit moment déjà : et si la version française de Facebook pouvait nuire au concept du réseau social ? En effet, l'annonce début mars de la traduction en français du plus célèbre réseau social au monde avait de quoi séduire, l'anglais étant pour encore beaucoup de français une grosse barrière. Donc Facebook semble viser juste : élargir son audience en se rendant plus accessible.

Facebook est disponible en français depuis le 9 mars 2008

Mais Facebook a-t-il bien calibré son coup en lançant cette traduction dans plusieurs pays, et plus particulièrement en France ? Car la langue de Shakespeare avait ses avantages dans l'hexagone. En effet, la langue anglaise limitait de fait l'utilisation de Facebook à toute une partie de la population française, je pense notamment aux plus jeunes, pour qui l'anglais rappelle les heures de cours, et les séniors. En traduisant son application en français, Facebook s'ouvre de fait à ces populations, qui ne sont pas majoritaires, mais qui restent un fort potentiel de croissance. Mais à quel prix ?



Cette ouverture n'a-t-elle que du bon ? Pas sûr. A l'heure où Facebook rencontre pour la première fois une baisse du nombre de visiteurs outre-manche (la phase de maturité s'amorcerait-elle déjà ?), on comprend que Facebook soit à la recherche de nouveaux relais de croissance en terme d'inscriptions, notamment depuis que la publicité a fait son entrée sur Facebook.


Quoiqu'il en soit, pour le cas de la France, je ne pense pas que cette traduction soit vraiment positive. Jusque là, les utilisateurs de Facebook acceptaient la langue anglaise, et étaient en quelques sortes intéressés par le fait d'être inscrits à un phénomène médiatique "made in USA" et réservé à une frange de la population. En effet, je reste persuadé que le boom de Facebook en France n'aurait pas été le même si l'application était déjà disponible en français. Il y avait avec l'obligation de maîtriser la langue anglaise un côté "privilégié" à utiliser Facebook.

Facebook sera-t-il tué par le Français ?

Avec la disponibilité (par défaut en plus) de la langue de Molière, il faut s'attendre à une inscription massive des 10-17 ans sur le réseau du moment. Pour preuve ma sœur, 13 ans, qui me disait il y a peu qu'elle n'attendait que la traduction en français de Facebook pour que toutes ses copines et elles s'inscrivent et utilisent le site dont tout le monde parle au collège. Je vous invite également à lire l'article assez cru de Jean François Hélie sur la question. Je pense que cette incursion des très jeunes dans le phénomène Facebook va détériorer la "qualité" du réseau. Et ce côté "accessible à tous", "où tout le monde doit être" va progressivement énerver les français pionniers de Facebook (beaucoup de blogueurs), et qui en ont tant parlé à l'époque, ayant permis le buzz et le succès actuel.



Plus clairement, j'ai peur que Facebook devienne le nouveau Skyblog, une plateforme innovante (en son temps) mais vite catégorisée "Djeuns" de par son accessibilité. Et Facebook dans tout ça ? Si le nombre d'inscriptions va logiquement bondir, je ne suis pas sûr que Facebook se réjouisse de l'appauvrissement de son réseau, notamment car la nouvelle audience captée n'est pas la plus réceptive aux publicités pour les annonceurs. Facebook a besoin de toucher les acheteurs, même si l'incursion des jeunes sur son réseau lui permet tout de même d'atteindre les prescripteurs.


Au final, je prédis un changement d'image du réseau social en France, avec un intérêt beaucoup moins important de la part des médias notamment. D'ailleurs, Facebook avait fait retomber en enfance beaucoup d'internautes aguerris, qui ne se gênent pas désormais pour forwarder sur le réseau social des chaînes (les mêmes qui sont haïes par ces mêmes internautes dans les boîtes mails), ce qui va s'accentuer avec l'arrivée des "vrais" jeunes ! Certes, il faut ajouter à cela l'effet de la surprise qui commence à passer, mais cette ouverture à une autre audience, notamment celle des plus jeunes, risque d'accélérer la chute de Facebook selon moi. Le buzz a créé Facebook, ce même buzz peut également le détruire.

Cet article ne relève bien sûr que de mon propre avis, et je serais curieux de connaître le votre sur la question. Le débat est ouvert !

Un article du blog Outil Référencement

Rss du blog outil Référencement


Article suivant : Twiger : Le Forum des experts en référencement
Article précédent : Quaero : Premier Bilan



Commentaires

31 mars 2008 par Vince

C'est clair que Facebook devient la "place to be" des kevin kikoolol du fait de sa récente accessibilité.
Les poke, beer et autres applications énervantes et inutiles ne vont pas diminuer ...
I'm getting bore of facebook ! ( www.youtube.com/watch?v=3... )

31 mars 2008 par Dimsly

En ce qui me concerne, il est vrai que la possibilité de consulter mon compte et surtout ceux de mes amis, en Français, m'a bien aider à participer et à comprendre les différentes fonctionnalités proposées.

Cependant, je me demande quelle va être la répercution de l'absence d'un langage unique, "universel" (l'anglais). En effet, les profils en Français ne vont pouvoir être compris et donc visité que par des francophones...ce qui casse un peu le côté international de l'outil.

31 mars 2008 par Florian Marlin

@Dimsly : Je pense que la question du langage universel ne se pose pas, car il me semble que Facebook traduit automatiquement les champs du logiciel dans la langue par défaut (si elle est dispo sur Facebook). Les américains verront la plupart de nos informations traduites (car prévues dans des menus déroualnts), et vice versa !

31 mars 2008 par Alexandre

Sauf que dans le même temps, on peut désormais bloquer les applications un peu chiantes qu'on recevrait autrement 12 fois par jour. L'option est disponible dès la première fois qu'on est sollicité, et on ne sera par la suite plus importuné. Il suffit donc de ne conserver que les éléments qui t'intéressent (pas le fameux Funwall, donc)

31 mars 2008 par Aurélien

Hello,

Je repasse plus tard pour un commentaire sur le fond mais voici déjà un premier lien.

Un livre sur Facebook écrit en Français par Eric Delcroix (blog en nord) et Alban Martin
www.amazon.fr/Facebook-%C...

31 mars 2008 par PPlace

Il me semble que la popularité des sites tels que Skyrock auprès des plus jeunes tient au fait qu'ils peuvent personnaliser couleurs de police et fonds. Il manque à Facebook cette petite touche de folie, et c'est tant mieux :-)

31 mars 2008 par LeSquale

Facebook ne traduit pas les contenus saisis par les utilisateurs eux-meme - seulement les elemements de l'interface (boutons, labels, ...)
Je lis personnellement les fiches (en francais) d'amis en France, alors que je suis moi-meme inscrit sur un reseau anglais (et une interface restee configuree en anglais) [et qu'accessoirement j'habite egalement en Angleterre]

31 mars 2008 par delcroix

merci Aurélien :-)

Il me semble difficile que les personnes de 10-17 ans s'inscrivent en masse. Elle peuvent le faire seulement si leur école est enregistrée, avec l'adresse de leur établissement scolaire... Avec une autre adresse mail, c'est impossible. Il leur reste la possibilité de tricher sur leur âge... ce que je ne suis pas certains qu'ils fassent.

D'ailleurs, je n'ai pas eu l'impression que depuis le 9 mars nous ayons été envahi sur Facebook par les jeunes.

Non, actuellement ce qui me préoccupe davantage c'est l'immaturité des utilisateurs (sur Facebook ou ailleurs), mais c'est criant avec le groupe Facebook, l'experience Interdite : www.ed-productions.com/le...

Ce n'est pas pour autant que je crie haro sur Facebook.

Comme le mentionnait Aurélien, dans le livre nous avons "listés" les différentes utilisations de Facebook, et notamment un chapitre sur les applications professionnelles de Facebook... Il y en a plus que l'on pense :-) Dans mon blog, j'ai un billet sur le sujet également, ainsi que sur les groupes pro.

En parallèle au livre, j'ai travaillé sur une étude des utilisateurs de Facebook que nous avons mis en place (dans le cadre de mes activités universitaires). Nous ne pouvons pas diffuser l'ensemble des résultats actuellement, mais la première utilisation de Facebook est pour savoir ce que font nos amis !
Autre détail intéressant selon moi, le nombre d'étudiants est quasiment égal à celui des des cadres (de mémoire) et nous avons étés surpris par le pourcentage de responsables d'entreprise qui ont répondu au questionnaire... Largement plus que le pourcentage dans la population "standart". N'oublions pas que Facebook est un réseau généraliste qui semble adapté aux usages privés et pour l'entreprise.
Pour compléter cette remarque de la présence de responsable d'entreprise, un tour dans les membres du groupe de la revue de presse concernant Facebook confirme l'intérêt des entreprises pour ce média ou cet outil.

31 mars 2008 par Florian Marlin

Merci Eric pour ton commentaire. Je viens de faire le test sur facebook, en m'inscrivant avec une année de naissance 1994 (soit 13/14 ans), et le système ne m'a jamais obligé à entrer une quelconque adresse d'établissement scolaire. Pourrais-tu m'en dire plus sur cette protection dont tu parles, et qui serait un gage de sécurité supplémentaire (je n'ai pas abordé dans l'article la joie que vont avoir les pédophiles et autres pervers avec Facebook...). Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que cette incursion des jeunes soit visible en seulement quelques jours. Mais je suis persuadé que l'on ressentira ce changement, et que la qualité du réseau en pâtira.

01 avril 2008 par Christian Aubry

Très intéressant, tout ça, sauf que vous oubliez un détail important: la France n'est pas *nécessairement* le marché primaire que visait cette traduction. Je m'explique.

Les trois premières traductions ont été (1) espagnole (2) française (3) et allemande. Pour l'espagnol, c'est bien normal puisqu'il s'agit de la seconde langue quasi officielle des États-Unis. Si l'importance de la population avait primé, l'Allemagne (82 millions d'habitants) aurait dû passer avant la France (66 millions), mais c'est l'inverse qui se produisit. Pourquoi? Peut-être un peu à cause du poids de la francophonie (200 millions), mais ce qui a probablement été encore plus déterminant, c'est la présence, au Nord de la Nouvelle-Angleterre, d'un vaste et accueillant village résistant encore et toujours à l'assimilation: le Québec.

Peut-être ne le savez-vous pas, mais dès l'automne dernier, un canadien sur quatre avait créé son profil sur Facebook et les francophones n'étaient pas en reste, bien au contraire, et notamment au Québec. Allez voir la page du réseau "Montréal, QC" (tinyurl.com/2vdgmb) : à lui seul, il compte actuellement près de 600 000 membres, sur une population totale de 3,7 M pour l'ensemble du "Grand Montréal". La France et ses 66 M d'habitants ne sont qu'un peu plus du double (1,2 M) sur Facebook.

Cette présence relative massive des Québécois a rapidement débouché sur la création du groupe "Pour un Facebook en français" qui a fonctionnné comme un groupe de pression. Et c'est probablement grâce à cette affirmation marquée que le staff de Facebook a consenti à donner à la troisième langue de l'Amérique du Nord la priorité qui lui revenait de droit.

01 avril 2008 par Louis P.

Le snobisme anglomane des franchouillards moyens !

01 avril 2008 par Michel Valdrighi

Quel ramassis de conneries.

Les utilisateurs français "privilégiés" créent depuis le début des groupes en FRANCAIS, s'expriment en FRANCAIS entre eux, ne se mélangent guère avec les anglophones, et ne créent principalement que des groupes négatifs genre "J'aime pas les gens qui font tel truc" ou "Contre le droit de machin".

Ces utilisateurs fans d'hermétisme sont une fin de race, ils n'ont jamais prouvé une quelconque supériorité intellectuelle sur les supposés djeunz (ou les seniors, de quel droit exclure les seniors ?).
Qu'ils se diluent dans la masse une bonne fois pour toutes puisqu'ils n'en sont pas différents.

01 avril 2008 par fabge

- Laissez votre facebook en anglais si vous le souhaitez
- N'installer pas toutes les appli pourries que l'on vous propose, ou si vous l'installer faies le intelligement sans tout cocher
- Arretons de taper sur facebook parceque c'est à la mode, c'est de très loin le MEILLEUR produit du marché


01 avril 2008 par Vincent

Eille les français !
Une chance qu'il y a un Christian Aubry pour vous rappeler que vous n'êtes pas le nombril de la francophonie.

Pour ceux qui ne savent pas encore, la Francophonie inclus, outre le Canada, la Belgique, la Suisse, pratiquement tout les pays du Magreb et une bonne partie de l'Afrique et j'allais oublier la Louisiane.

Ici à Montreal, pratiquement toute la population est courament bilingue et non un espèce de ramassis de clichés d'expressions anglos que vous nous sortez régulièrement (le ticketing, l'operating ???? ça existe même pas en anglais) et s'efforce de parler les 2 langues convenablement au lieu de saupoudrer d'anglo douteux pour faire cool. Commencer donc par parler anglais convenablement et on en reparlera après.

01 avril 2008 par Delcroix

en effet, je viens de tester avec une année 1992 et c'est passsé comme une fleur :-(
Au mois de février, lors de la rédaction du livre, je peux vous affirmer que c'était protégé :-((

01 avril 2008 par Michel Valdrighi

« Protégé » contre quoi ? Des hordes de djeunz en furie qui jettent des pierres façon intifada textuelle ?

Entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces jeunes francophones, qui viennent jusque dans vos bras égorger vos fils et vos compagnes !

02 avril 2008 par Florian Marlin

Merci à tous pour vos commentaires, qu'ils soient contre ou dans le sens de mon article, cela montre qu'au moins, le débat existe :-)

Je souhaitais recalibrer les choses suite à vos interventions :
- Mon article ne traite pas de l'immaturité des membres actuels de Facebook.
- Je ne considère pas que le Français n'est parlé qu'en France. Je n'oublie pas bien sûr le Québec et autres pays francophones. Mais il est vrai que mon article parle plus particulièrement du cas de l'hexagone. Je n'extrapole rien (Merci Christian pour cette analyse).
- Je n'ai vraiment rien contre les jeunes (je ne suis pas particulièrement vieux) et essaye de rester objectif quant à l'évolution de Facebook suite à l'ouverture à cette nouvelle population.
- Merci de rester courtois dans vos commentaires. Je ne pense pas que mon article constitue en soit une insulte à qui que ce soit

02 avril 2008 par tchpub

Comment peux-ton tenir un blog sur l'actu Internet et etre aussi élitiste. Cela témoigne d'un amateurisme caractérisé!!
J'espère que vous n'oeuvrez pas en com/marketing interactif, auqel cas, je plains vos clients LOL

Ce média permet a tous d'accéder à l'informatio n, s'ouvrir (sauf exception) et ainsi grandir.

Affirmer cela revient à privilégier les régimes totalitaires ...

Je viens de voir une perle, je vous cites:
- Merci de rester courtois dans vos commentaires. Je ne pense pas que mon article constitue en soit une insulte à qui que ce soit

C'est pire que je le mentionnais précédemment, vous ne faites pas exprès d'etre élitiste et ignorant du fondement même d'internet!!

Merci de ne mpas modérer tous les messages allant à l'encontre de ce billet... sinon cela ne s'appelle pas un média participatif mais plus un livre.

03 avril 2008 par Christian Aubry

@Florian: ne t'inquiète pas, tout le monde a le droit de se tromper de temps en temps, à condition d'apprendre de ses erreurs. Moi-même, je me suis planté plus haut en affirmant que la traduction française avait précédé l'allemande, alors que c'était l'inverse. Mais bon, cela ne change rien au fond de mon opinion.

Ce qui est passablement rigolo, en revanche (et j'avoue humblement que je n'étais pas au courant), c'est ce que je viens de lire ce soir dans l'article de Wikipedia consacré à Facebook (fr.wikipedia.org/wiki/Fac... Citation:

«Facebook est un site Web de réseau social destiné à rassembler les lycéens et les étudiants (puis les jeunes employés et les militaires, une fois leurs diplômes acquis), en priorité dans les pays anglophones (...) »

Rétrospectivement, en effet, je me souviens avoir lu que le site était au départ un service privé dédié aux étudiants de Harvard. Donc, au final, cher Florian, ce sont les “djeuns” qui seraient en droit de trouver les adultes un peu trop envahissants sur Facebook -- pas le contraire ;)

03 avril 2008 par matonisuka

Je ne suis pas du tout d'accord, Facebook s'ouvre mais ne perdera son image de qualité, des sites proposant des réseau sociaux il y en a énorméments. Je pense qu'il n'y a pa lieu de s'inquiéter, Skyrock restera N°1 chez les "Djeuns" mdr

04 avril 2008 par jenefaisquepasser

@tchpub : se faire juger par les médiocres est une forme d'hommage... ^^

16 avril 2008 par don75

Cet article est tres interessant. Pour ma part j'appreciait facebook pour son coté tres privilégié. Mais c'est clair que quand tous les skybloggeurs vont venir sur facebook ca va tout changer...

Ajouter un commentaire :

Les commentaires pour ce billet sont fermés.