Des outils incontournables pour traquer les liens

La visibilité d’un site est intimement liée à son ossature et à la qualité des pages qui le composent. Ainsi pour obtenir une bonne visibilité, les concepteurs de sites doivent parvenir à répondre aux requêtes pertinentes.

Aller à la quête de liens entrants et les obtenir, constitue une phase cruciale dans la mise en place d’une stratégie SEO redoutable.

seobserver

ahrefs

majesticseo

Comment identifier les liens entrants convenables ?

Avant de se lancer dans le tracking de nouveaux liens, il est nécessaire de reconnaitre les caractéristiques d’un bon lien entrant ou backlink. La qualité des liens entrants est devenue une exigence dès le moment où la version actualisée de Google Pingouin est apparue. Désormais, les utilisateurs doivent prendre soin de leur profil de liens.

Dans la pratique, les parfaits backlinks n’existent pas ou du moins pas assez. En effet, un lien entrant idéal est un lien naturel. En théorie, il est censé être un lien issu d’une page de référence de la thématique de votre mot clé et qui s’impose sans que vous n’ayez à lever le petit doigt.

De ce fait, vous devez remporter le challenge de trouver ce type de liens entrants pour vous démarquer de vos concurrents tout en restant compétitif.

Quelles méthodes appliquer ?

Une panoplie de méthodes qui se complètent les une des autres sont utilisées pour traquer les backlinks. Parmi les différentes techniques de tracking qui existent, en voici quelques-unes :

  • L’approche partenariats : elle est très prisée pour certaines thématiques en particulier et permet de bloquer l’accès à la première page. L’approche partenariats consiste en la coopération de nombreux concurrents qui se regroupent pour s’envoyer des liens sur un thème donné. Cependant, cette seule technique ne vous autorise pas à vous détacher de vos concurrents. Par ailleurs, avant d’être accepté dans le partenariat, vous devez disposer d’une argumentation solide. Ainsi donc, si vous n’êtes pas bien positionné dans le référencement de Google, ne songez pas à être associé à vos concurrents.
  • L’analyse de la performance : il s’agit de l’inspection des sites qui développent la même thématique que vous ou une thématique proche ou encore une thématique complémentaire à la vôtre. Celles-ci répondent à des requêtes semblables à celles que vous visez. Par le biais de cette stratégie, vous identifiez vos concurrents directs avec lesquels vous négocierez de nouveaux liens.
  • L’analyse de la concurrence : c’est une méthode subtile qui ne demande pas de gros efforts de votre part mais qui laisse tout le dur travail à vos concurrents. Il repose sur l’examen des profils des liens de ces derniers et la sélection des plus profitables que vous essayerez de négocier pour convertir en backlink en direction de votre site.
  • L’achat de liens : le commerce des liens est un cercle fermé et bien structuré. Plusieurs sites vous offrent une large variété de liens répartis suivant l’autorité et la thématique, à des tarifs inconstants. Il est vrai que l’acquisition de nouveaux liens boostera la popularité de votre site, néanmoins vous devez faire preuve d’une grande vigilance. Les prix peuvent grimper certes, toutefois vous devez écarter les plates-formes qui ne sont spécialisées que dans la commercialisation des liens et qui disposent de beaucoup de liens externes. L’investissement risque de vous décevoir.

Comment suivre l’évolution des liens entrants ?

Il existe bon nombre d’outils SEO, dont la performance est fortement reconnue, utilisés pour analyser et acquérir de nouveaux liens.

Chacun d’eux affiche les mêmes données élémentaires telles que le nombre de liens, le nombre de domaines… qui servent d’indicateurs. Cependant, certains possèdent des fonctions additionnelles qui les distinguent des autres.

seobserver

ahrefs

majesticseo